Djibouti : Un paysage lunaire

Nous sommes partis à Djibouti, un pays situé dans la corne de l’Afrique à l’est du continent. Séparé du Yémen par le détroit de Bab El Mandeb avec l’Érythrée au Nord, l’Éthiopie à l’Ouest et la Somalie au Sud. Nous avons découvert de superbes paysages à fort caractère. Vaste programme durant ce séjour. Nous avons pu visiter la ville de Djibouti, admirer le lac Assal, le volcan Ardoukôba et la région d’Obock. Que de merveilleux souvenirs avons-nous gardé de cette aventure.



Obtention du Visa

Les demandes de visa de court séjour (20 euros par personne) se font en ligne via le site https://www.action-visas.com/visa/Djibouti-E-VISA. Il faut un passeport valide de 6 mois minimum, une réservation de vol, une adresse d’hébergement, deux photos et une carte de crédit. A faire au plus tard 72 heures avant le départ, de préférence une semaine par précaution. C’est un visa d’une durée maximum de 90 jours. Valable uniquement pour l’aéroport international d’Ambouli.

Arrivée à Djibouti

Après 10 heures de vol depuis Paris, nous arrivons enfin à Djibouti. C’est un changement radical de température. En plein mois de novembre, nous passons de 5 degrés à 30 degrés. Nous nous empressons d’aller chercher notre voiture de location réservée à l’aéroport pour nous rendre à l’hôtel Atlantic, un lieu très agréable avec de belles chambres spacieuses.

Ville de Djibouti

Après une nuit bien méritée, nous partons le matin admirer la mosquée Hamoudi construite il y a un siècle environ. C’est un véritable symbole historique de la ville. Nous rejoignons ensuite la place Mahmoud-Harbi pour nous balader à travers les ruelles, les magasins de souvenirs et nous asseoir à une terrasse du quartier. Les Djiboutiens sont très gentils. Il est midi, c’est l’heure de déjeuner et l’occasion de découvrir les spécialités culinaires. Nous avons eu le plaisir de goûter en entrée la fameuse soupe Fah-Fah, puis un ragoût de légumes épicés et pour finir un gâteau absolument délicieux, l’ambabour.

L'après-midi, nous partons visiter les jardins d’Ambouli, un trésor de verdure dans une ville au climat aride Quel plaisir de marcher au milieu de cette multitude de parcelles de terre où poussent fruits et légumes à l’ombre des palmiers. Après une longue journée de marche à travers la ville, nous rentrons à l’hôtel nous reposer.

Le lac Assal

Après plusieurs jours passés dans la ville de Djibouti, nous nous rendons au Lac Assal. Deux heures de voiture nous permettent d’admirer un lac paradisiaque à l’eau très salée situé à -153 m du niveau de la mer. Ces paysages sont à vous couper le souffle ! Mais il est temps pour nous de rentrer, la route nous attend pour rejoindre notre hôtel.


Le volcan Ardoukôba

Nous quittons Djibouti pour aller à la rencontre du volcan Ardoukôba. Nous marchons à travers un paysage lunaire composé de roches noires. Un autre monde, une autre planète ! C’est époustouflant de découvrir un univers comme celui-là. Il est difficile de s’imaginer un environnement aussi apocalyptique lorsque l’on vit dans une société européenne comme la nôtre.

Obock

Nous avons décidé de finir notre séjour à Obock dans des bungalows situés au bord de l’eau. Quelle vue splendide ! C’est une région aux plages de sable fin, elle attire les passionnés de plongée venus visiter ces superbes fonds marins mondialement connus.

Fin de séjour

Notre séjour prend fin, nous devons rentrer à Paris reprendre notre routine quotidienne. Ce n’est pas sans tristesse que nous quittons Djibouti.

C’est un pays qui reste gravé dans le cœur des personnes à la recherche d’un paysage exceptionnel, de gens chaleureux et d’une culture enrichissante. La ville de Djibouti, le lac Assal, le volcan Ardoukôba et la région d’Obock ne sont pas les seuls endroits à visiter. Il existe une multitude d’autres sites à découvrir comme Tadjourah, le parc national de la forêt de Day ou les îles des sept frères (Seven brothers islands) … C’est un voyage inoubliable à refaire sans hésitation.

Autres ressources

https://www.vosgesnaturepeche.fr/djibouti.htm